Dans le couloir, juste devant la porte de la chambre des enfants, se trouve le compteur électrique. Je devrais plutôt dire les compteurs électriques. Il y a pas moins de six boitiers différents, de taille variable, eux-même gréffés sur un placard électrique. Cette installation est caractéristique des vieilles maisons où chacun y est allé de ses petits travaux sans songer à retirer ou au moins aligner ce qu'avait fait le prédécesseur. La différence, c'est qu'en général, le panneau électrique est quelque part dans la cave ou derrière la maison. Là, comme je l'ai dit, il est pile poil au milieu de la cage d'escalier, et il faut ruser pour ne pas se le prendre dans la figure quand on entre dans la chambre des enfants.

     cache_tissu

Il y a longtemps que je voulais masquer cette horreur, mais je me heurtais à diverses contraintes : la première, la plus importante : ce panneau doit rester accessible. Pas seulement les rares fois qu'EDF vient relever le compteur, mais aussi quotidiennement lorsque nous reglons la température l'hiver (le thermostat est quelque part dans le fouillis des boitiers). De plus, pour remettre le courant lorsque les plombs sautent, il faut aussi qu'on puisse tripoter les boutons.

La deuxième contrainte est de taille elle aussi : il faut qu'on puisse accéder à la chambre sans danger. Or le compteur qui est en haut est le plus gros ; s'aligner sur lui revient à rogner tout l'espace du couloir. Le contourner serait également affreux, parce qu'il n'est pas non plus contre le plafond. Bref, impossible de faire un cache en bois, ni même en carton comme je l'ai pensé d'abord : on se le prendrait en pleine poire à la moindre occasion.

D'où l'idée d'un cache en tissu. Au départ, j'avais prévu une armature en métal, mais elle s'est avérée plus génante qu'autre chose, je ne l'ai donc pas mise. On voit que du coup, le bas pendouille, il faudrait tout de même que je trouve une solution, peut-être une petite armature juste pour cette partie.

      cache_compteur_electrique   rideau_armoire_electrique   

Alain m'a aidé pour fixer le tissu au plafond, ce qui s'averrera sans doute fort génant car ce plafond est amovible et permet d'accéder au réseau électrique de toute la maison... Espérons que nous n'aurons pas besoin de gratter dedans avant longtemps (pendant les travaux, cette partie est restée ouverte plusieurs mois... Après, je l'ai repeinte en même temps que la cage d'escalier). Nous avons mis punaises et clous à grosse tête (pour retenir le tissu) contre le mur, mais pas jusqu'en bas, vu que nous devons pouvoir soulever le rideau sans tout arracher.

Enfin, il faudra que je sois vigilante à ce que le prochain agent d'EDF qui va passer chez nous ne saccage pas tout... Le compteur étant relativement haut, ce brave homme devra se faufiler derrière le tissu !

          compteur_electrique_rideau

Pour la réalisation, j'ai coupé un grand morceau de tissu avec quatre rabats (le panneau électrique mesure 115 cm de haut, 46 de large et 20 de profondeur). J'ai ensuite soigneusement découpé tout un tas de formes dans des chutes de tissu, les positionnant sans les fixer au fur et à mesure. Ensuite, j'ai utilisé la poudre de Perlin Pinpin achetée au salon Créativa, un truc censé souder le tissu. Je l'ai acheté essentiellement en pensant à ce fameux cache, mais j'étais assez déçue. Contrairement à ce que faisait la démonstratrice, et bien qu'ayant reproduit tous ses gestes, je n'ai réussi qu'à coller vaguement le tissu. Dés qu'on bouge un peu l'ensemble ou pire, si on tire un peu dessus, tout se décolle, alors que ce produit est censé souder les parties au point qu'on croirait que le bout collé est un dessin du tissu dessous. Normalement, on peut même les laver, ça tient. J'avais touché le résultat sur le stand, c'était fantastique. Là, je ne comprends pas, ça n'a rien à voir. Si quelqu'un connaît ce produit...

Bref, après avoir passé un temps fou à "souder" mes morceaux de tissu, j'ai du tous les coudre. Le fait qu'ils soient un peu collés a largement facilité la tâche, tout ce que j'avais fait n'était pas donc totalement vain, mais tout de même (en plus, ce produit était très cher).

              motifs_appliques

Alain a trouvé que l'ensemble était joli mais un peu chargé. En tous cas, m'a-t-il dit, il ne comprenait pas pourquoi j'avais cousu tout ces trucs dessus au lieu de laisser le tissu blanc, ce qui aurait été plus discret et aurait mieux fait oublier le panneau. Je crois qu'en plus, il a raison. Tout ça pour ça.

Chloé Clafoutis