IMG_8150

Saint-Romain-en-Gal est une commune proche de Vienne, en Isère Rhodanienne, au bord du Rhône.

Dans l'antiquité, Saint-Romain-en-Gal était un quartier résidentiel et commercial de la Gaule romaine. Aujourd'hui, un musée retrace cette histoire, et, surtout, un site immense en plein air permet de visiter des lieux de vie quotidienne gallo-romains.

C'est une bonne sortie à faire en famille dans le nord Isère ; pour une fois, les enfants n'ont (presque) pas rouspété... Ce qu'ils ont préféré : les latrines (sic).

            IMG_8148

Un peu d'histoire :

A 30 km  au sud de Lyon, sur la rive droite du Rhône, le site archéologique de   Saint-Romain-en-Gal - Vienne offre sur plus de trois hectares les vestiges   d’un quartier de la ville romaine de Vienne.
      
    Dans l’Antiquité, Vienna,   capitale d’un vaste territoire couvrant le Dauphiné et la Savoie, s’étendait de   chaque côté du Rhône.
      
    Aujourd’hui, le site archéologique et le musée de    Saint-Romain-en-Gal transportent le visiteur il y a 2000 ans, dans l’une des   plus riches cités de la Gaule romaine.

HISTORIQUE DES DÉCOUVERTES

       

Située dans une boucle du Rhône,         la plaine alluviale de la rive droite (communes de Saint-Romain-en-Gal         et de Sainte-Colombe) est depuis longtemps célèbre pour la         richesse de ses antiquités. Depuis le XVIIe siècle, tous         les auteurs viennois décrivent de nombreuses découvertes         et notamment des mosaïques.         En effet, pas moins d'une soixantaine de pavements a été         mise au jour. La plaine étant principalement occupée par         des vergers et des jardins maraîchers, les vestiges se trouvent         relativement bien conservés et les fouilles sont aisées.         C'est dans les années 1967-1968, à l'occasion de la         construction d'un lycée que l'on met au jour plusieurs hectares         d'un quartier densément occupé. Le Conseil Général         du Rhône se porta acquéreur des terrains pour constituer         une réserve archéologique. Depuis 1981, une équipe         archéologique départementale travaille sur le site. Il est classé monument historique en 1985 et         mis en valeur avec l'aide du ministère de la culture. Les         vestiges présentés aujourd'hui au public ne sont qu'une         partie d'un quartier qui s'étend plus largement dans la plaine et         sur le rebord des collines. Il est limité au sud par les vestiges         encore en élévation de l'immense complexe thermale du Palais du Miroir

UN QUARTIER DE VIENNE           ANTIQUE

Les         vestiges aujourd'hui visibles sur le site ne sont que le dernier état         des bâtiments avant leur abandon vers le milieu du IIIe s. ap.         J.-C. En dessous, les restes de constructions plus anciennes ont été         ponctuellement observés. Ils sont encore en place sous ce qui         reste du quartier du IIIe s. Les premières traces d'occupation         datent du milieu du Ier s. av. J.-C. De cette époque, n'ont été         retrouvées que des traces de fossés qui correspondent         peut-être à la mise en place des premiers axes de         circulation. Au cours de ces trois siècles, s'édifie         autour de ce réseau de voies tout un quartier résidentiel         et commercial dont l'apogée se situe au milieu du IIe s. ap.         J.-C. Il se caractérise par une concentration importante de maisons particulièrement vastes         appartenant à de riches propriétaires, sans doute des négociants         pour la plupart. A ces maisons sont ainsi associés des bâtiments         à vocation commerciale tels que des boutiques et des ateliers,         des entrepôts mais aussi des équipements luxueux, thermes         publics équipés de latrines.

(source ici)

IMG_8160 

IMG_8165

Le 03/10/2010 a lieu une animation qui a l'air fort sympathique autour du vin au musée de Saint-Romain-en-Gal : VINALIA
   

Vinalia 2010VINALIA, 6e édition
         Dimanche 3 octobre 2010
       De 10h à 18h










Bonne visite !

Chloé